• Site mis à jour le 08 juillet 2019, 15:43

2011_rennes-chateau-1Juin 1885 : L’abbé Béranger Saunière arrive dans la paroisse où il vient d’être nommé : Rennes le Château, bourg de moins de 1300 habitants perché au sommet d’une colline à l’emplacement de l’antique citadelle de Rhedae.


2011_rennes-chateau-2François Bérenger Saunière a 33 ans, il a vu le jour le 11 avril 1852 à Montazels, petit village situé tout près de là. Fils de Joseph et Marie Saunière, il a un frère cadet, Alfred, prêtre également.En 1885, Rennes le Château est une paroisse pauvre, l’église Sainte Marie Madeleine est en piteux état, la toiture délabrée provoque l’humidité qui ravage tout l’intérieur de l’église.François Béranger vit modestement. En dehors de son travail de curé, il chasse et lit beaucoup. C’est un homme dynamique et il harcèle le maire pour faire des réparations dans son église. Des travaux sont à peine commencés que des documents sont trouvés à l’intérieur d’un balustre.

2011_rennes-chateau-3Quelques temps après, en retournant une dalle, une oule garnie de pièces dorées apparaît. Monsieur le curé dit aux ouvriers qu’il s’agit de médailles sans importance. La face cachée de la dalle révèle une sculpture représentant deux cavaliers sur un cheval.

Après en avoir averti sa hiérarchie, le père Saunière va montrer ses découvertes à Paris où il rencontre des personnes connues, notamment Gérard Encausse dit Papus.
2011 rennes chateau 4Dès lors, l’abbé Saunière finance lui-même ( ?) les travaux de réfection, travaux qui vont bien au-delà d’une simple remise en état : église, presbytère, villa Béthanie, tour Magdala, tour de l’orangeraie, chapelle privée, belvédère, etc.
Ces travaux ont été estimés à 30 millions de nos euros actuels.
L’abbé et sa servante fouillent également le cimetière. Des paroissiens les y aperçoivent de temps à autres la nuit. Ils déplacent des tombes, les ouvrent et bousculent les ossements.
2011_rennes-chateau-5Ils s'acharnent notamment sur la tombe de la Dame de Nègre d'Ables dont ils effacent les inscriptions de l'épitaphe. Celle-ci ayant été relevée quelques années auparavant, il a été possible de reconstituer les dommages faits par le couple.


Des plaintes des édiles et des paroissiens remontent vers l’évêché puis à Rome. L’abbé Saunière est finalement condamné à un " suspens adivinis " (il n'aura plus le droit de pratiquer les sacrements de l'église) pour trafic de messes ! Mgr de Beauséjour confie : « Il fallait bien trouver quelque chose pour le faire condamner ! ».
2011_rennes-chateau-6Il termine sa vie dans sa villa Béthanie et surtout dans sa tour Magdala auprès de Marie Dénarnaud. Il meurt d’une crise cardiaque le 22 janvier 1917. Marie décède 36 ans plus tard, le 29 janvier 1953, âgée de 85 ans, après une fin de vie dans la solitude et la pauvreté.
2011_rennes-chateau-7C’est la Dépêche du Midi, les 12,13 et 14 janvier 1956, qui ouvre le mystère dans lequel vont s’engouffrer des milliers de personnes.
Mystère relayé par des livres à sensation traduits dans toutes les langues. Le Razès devient cosmopolite.
Du 1er janvier au 31 décembre, des chercheurs fouillent, creusent, démolissent, volent, saccagent. Tous les coups sont permis afin de retrouver le trésor. Des plans extraordinaires et abracadabrantesques sont échafaudés. On survole le secteur en avion, en hélicoptère, en dirigeable. On parcourt les lieux avec des appareils sondeurs plus ou moins sophistiqués. Des livres, des films, des reportages, des émissions sont diffusés. Chacun possède sa théorie et la garde secrète.
2011_rennes-chateau-8Ne tombons pas dans ces extrêmes. Que s’est-il véritablement passé ? L’abbé a découvert des documents, sans aucun doute des pièces d’or. Il était énergique et un brin ambitieux. Il a fait réaliser des travaux, reçu des aides pécuniaires.
Les montants avancés n’ont jamais été prouvés.
Que voyons-nous aujourd’hui ?
Une église dont la décoration a été pensée avec beaucoup de minutie. Des tableaux, des statuts réalisés en toute connaissance de cause. Un jardin dont l’architecture ne doit rien au hasard.
Ce sont des lieux que chacun peut lire et interpréter selon son niveau de connaissance. Un rapport avec l’ésotérisme, sans aucun doute, avec la pensée maçonnique ? Peut-être.
Dans tous les cas un voyage initiatique à faire et refaire tout en respirant l’air pur du Razès.

 

2011_rennes-chateau-9

Carte des loges

L'agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31