• Site mis à jour le 08 juillet 2019, 15:43

Abbaye SylvanesNichée dans une vallée au cœur de la forêt, dans un cadre naturel et patrimonial d’exception, l’ancienne abbaye de Sylvanès est aujourd’hui un haut lieu de Culture, d’Art et de Spiritualité.

Jouissant d'une renommée internationale, elle offre neuf mois par an des actions de formation dans le domaine de l’art vocal mais aussi de nombreuses rencontres culturelles et spirituelles.

Abbaye SylvanesDepuis plusieurs années, elle s'impose comme le Centre Sud de la Voix et propose de nombreux stages (chant choral, lyrique, sacré, technique vocale, académie de chant baroque, classes de maîtres…), destinés aux amateurs comme aux professionnels.

Véritable pôle d’éducation artistique en milieu rural, des actions de médiation et de sensibilisation en direction du jeune public sont menées tout au long de l’année.

Ce lieu privilégié, ouvert au monde et de tradition vivante organise également des colloques et rencontres sur le dialogue interculturel et interreligieux, des rencontres « du film musical », des voyages culturels… Son abbatiale, joyau de l’art cistercien à l’acoustique exceptionnelle accueille en juillet et en août un Festival international de Musiques Sacrées - Musiques du Monde. (35° édition en 2012).

Point fort du tourisme culturel en Aveyron, l’Abbaye de Sylvanès est labellisée Grands Sites de MidiPyrénées.


LE MANDALA
• Le Mandala en sanskrit signifie littéralement « cercle ». Dans la spiritualité orientale, il exprime et synthétise la démarche spirituelle vers l’être intérieur et sert de support à la méditation. Dans le bouddhisme tibétain l’élaboration d’un Mandala de sable est une importante pratique rituelle.
• L’idée de Mandala, sous une autre forme, existe également dans la spiritualité chrétienne orientale et occidentale et par extension dans les trois monothéismes. Dans les textes sacrés on en trouve l’idée dans l’image du Paradis Terrestre, dans les visions d’Ezéchiel avec les Roues et le Tétramorphe, dans les visions de saint Jean, le Tétramorphe et la structure de la Jérusalem Céleste. Il est transcrit dans l’architecture des églises, abbayes et cathédrales, dans la géométrie du cloître et des rosaces qui les décorent, ainsi que dans les œuvres picturales d’art sacré, principalement les représentations du Christ et des 4 évangélistes.
• Le Mandala est construit sur trois composantes géométriques essentielles : le Centre qui exprime la présence divine, et la combinaison du cercle et du carré qui en expriment les différentes formes de manifestation.
• Le caractère universel du Mandala vient de ce que Jung a identifié comme une structure archétypique, dans laquelle le cercle et la quaternité jouent un rôle fondamental, en même temps qu’il exprime la relation structurée et coordonnée de l’Un et du Multiple.
• Pour Jung, dont le processus « d’individuation » met en lumière la dimension du sacré en l’homme, le Mandala est une représentation symbolique de la Psyché dont l’essence nous est inconnue et que l’on ne peut connaître que par sa manifestation. Il constitue en même temps le support d’une démarche d’unification de la psyché.
• Le caractère universel du Mandala peut aussi constituer un support de dialogue interreligieux des différentes consciences spirituelles.
• Surla base de tous ces éléments de connaissance, c'est-à-dire que le Mandala est une Image universelle culturelle et spirituelle du sacré, le séminaire a pour objectif d’aboutir à une découverte-exploration et une élaboration progressive de son propre Mandala individuel comme image spirituelle et symbolique de sa propre Psyché dans son état présent et ses éventuels prolongements dynamiques.

Carte des loges

L'agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31